Je travaille dans un collège en tant qu'assistante d'éducation. Et au détour d'un rayonnage du CDI j'ai trouvé ce livre. Je ne le connaissais pas mais j'avais une idée de ce qui s'y passait.

 

Nuit-enfants-rois-lenteric-bernard-des.gif

 

Parce que ce livre a également connu une adaptation cinématographique récente, que je suis allée voir, sous le nom de The Prodigies, sorti en juin 2011. 

 

The-Prodigies-La-Nuit-des-enfants-Rois-Affiche-France-2.jpg

 

Ce livre est est paru en 1981. Il n'est donc pas tout jeune finalement. J'ai la nouvelle édition dont la couverture est l'affiche du film. Pour ceux qui ont seulement vu le film, l'histoire du livre est quelque peu différente. 

 

La-nuit-des-enfants-rois.jpg

 

L'intrigue se déroule dans les années 70. Jimbo Farrar gère un super ordinateur qui entre autres choses gère un programme de recherche de petits génies. 

Quand l'ordinateur relève dans le même temps, sept résultats significatifs, qui assemblés semblent ne former qu'un seul message, Jimbo décide de chercher et d'observer ces sept génies jusqu'à les rassembler lorsqu'ils atteignent leur quinzième année. 

Cette nuit merveilleuse qui fait se réunir ces enfants hors normes et souffrant d'être si différents des autres tourne au drame lorsque les Sept se font violemment agresser dans central park. 

A partir de là ces charmants petits génies deviennent agressifs et cherchent à détruire tous ceux qui approcheraient leur secret et qui voudrait se mettre en travers de leur projet. 

 

Ce que j'en pense. 

J'ai bien aimé ce roman. Le fait qu'il ait une trentaine d'année ne se ressent pas du tout. 

Les passages "informatiques" sont un peu difficiles à suivre. Ce qui fait qu'on ne comprend pas toujours où les Sept veulent en venir. J'avoue les avoir lu un peu en diagonale parfois. 

A plusieurs moments, même quasiment tout le long du livre, je me suis dis "mais pourquoi Jimbo fait ça, pourquoi il ne fait pas ça ... mais il est con !". 

L'intelligence maquiavélique des Sept fait peur.

Le retournement de situation des dernières pages n'est pas du tout prévisible. 

 

Vis à vis du film. 

Je ne ferais pas une comparaison poussée, mais il n'y a pas du tout la notion de contrôle mental chez les Sept. Seulement leur grande intelligence qui leur permet de manipuler (trop) facilement n'importe qui. 

 

 

Donc, bien que je l'ais emprunté dans un CDI de collège, je le conseille vivement aux adultes. 

 

C'est une revue assez courte.

Je préfère parler des livres plutôt que d'écrire dessus, mais bon, on fait avec. 

 

Si vous l'avez lu, vous en avez pensé quoi ? 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil