hunger-games-1.jpg 

 

Je sais, je sais, on n'en a pas besoin. Mais OSEF :) 

 

4ème de couverture

 

Les Hunger Games ont commencé.
Le vainqueur deviendra riche et célèbre.
Les autres mourront...
Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

 

 

Mon Résumé

 

Sur les ruines de ce qu'on appelait les États Unis se trouve le pays de Panem qui regroupe 13 districts sous la coupe du Capitole. Lors d'une guerre civile, surnommée "Les jours Obscurs", opposant les districts au Capitole, le 13ème district est tombé et depuis ont été instaurés par le Capitole les "Hunger Games" afin de garder les 12 districts restants sous leur autorité et d'endiguer toutes nouvelles idées de rébellion.

 

Tous les ans, chacun des 12 districts doit fournir 2 "tributs" (une garçon et une fille entre 12 et 18 ans) pour participer à des jeux retransmis à la télévision. Dans une arène construite spécialement pour l'évènement, les 24 individus tirés au sort vont s'affronter à mort jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un seul. Le vainqueur ainsi que son district sont récompensés notamment en nourriture. 

 

Lors de la moisson des 74ème HG Katniss prend la place comme tribut volontaire de sa jeune soeur qui vient d'être tirée au sort . Viendra avec elle Peeta, le fils du boulanger que Katniss ne connaît pas personnellement et qu'elle est censée tuer si elle veut survivre dans l'arène. 

 

Il faut savoir que les HG sont LE phénomène de l'année pour le Capitole (puisque eux ne fournissent aucun tribut), tout est retransmit à la télévision quotidiennement. Les vainqueurs deviennent de vraies star et font une tournée d'honneur dans tout Panem apès les jeux. 

 

 

Mon avis     

 

Tout d'abord, je ne pense pas être la seule à le dire, mais on retrouve une très forte ressemblance avec Battle Royal qui est à la fois un roman, un manga et un film japonnais. Avant de faire cette chronique je ne savais pas que c'était un roman, je vais donc m'en aller le chercher à la bibliothèque asap. 

 

Ci dessous la 4ème de couv' de Battle Royal.

Chaque année, cinquante classes de 3e choisies au hasard parmi l'ensemble des collèges du pays participent au " Programme ". Nom officiel : " Expérimentation militaire du Programme 68 ". L'enjeu est très simple : laisser s'entre-tuer des élèves jusqu'au dernier survivant. L'objectif : recueillir des données statistiques sur le temps mis par un élève pour exterminer le reste de la classe. Le survivant de chaque classe (appelé le " champion ") gagne le droit de vivre aux frais de l'état jusqu'à sa mort 

Vous comprendrez pourquoi je dis qu'il y a des similarités, d'autant plus qu'il y a une histoire d'amour qui traîne au milieu. 

 

Revenons à nos Hunger Games malgré cette ressemblance. 

J'ai adoré. Le fait d'avoir vu le film avant ne m'a pas privé du plaisir de lire ce livre. Ca faisait longtemps que je n'étais pas tombé sur une saga qu'on veut littéralement dévorer en enchaînant tome sur tome. Il n'y a pas un passage que j'ai moins aimé, où je me serais ennuyée. 

 

J'ai trouvé qu'il y avait une disparité un peu trop grande entre le Capitole et les districts, notamment du point de vue technologique. Alors certes les districts ont la télé mais certains n'ont jamais mis le pied dans une voiture et les coupures de courant sont très fréquentes. On n'a pas l'impression de deux lieux différents mais limite de deux époques différentes. 

 

Il me semble que Katniss est programmée pour gagner puisqu'elle connaît la faim, le froid, etc dans son district. En plus, elle sait chasser et subvenir seule à ses besoins. Donc oui on s'attend à ce qu'elle gagne. 

 

J'ai eu une petite peur quand j'ai vu se profiler l'hésitation entre Peeta et Gale. Entre le nouveau qui quand elle l'embrasse ne se sent plus et avec qui elle partage les jeux et l'ami d'enfance qui la connaît mieux que quiconque. Ca sentait le faux semblant de Twilight mais grâce au ciel, Katniss se fout d'être plus ou moins avec deux mecs en même temps donc elle ne se pose pas de questions.

 

Je pense ne pas être la seule à adorer le personnage de Cinna. D'habitude je n'aime pas Lenny Kravitz mais je dois avouer qu'il incarne cette figure attachante à merveille.

Peeta aussi est adorable et il ne mérite pas ce qu'il va lui arriver dans le tome 2 & 3.

 

Pour résumer, cela fait très plaisir de retrouver un livre passionnant dans ce registre. Son succès est largement justifié ! 

 

 

Le papier V.S. La bobine (ça en jette comme périphrase pour dire comparaison du film et du livre)

 

Le film est bien adapté dans l'ensemble, en même temps Suzanne Collins y a elle même participé, ceci explique cela. Il y a bien bien sûr des petites choses qui manquent histoire de simplifier un peu le récit à l'écran.    

 

Dans le film l'amour entre Katniss et Peeta parait moins feint, du moins l'amour de Katniss pour Peeta. Le roman met beaucoup plus en avant "les amants maudits" et Haymitch joue beaucoup plus avec ça vis à vis des sponsors en forçant la main à Katniss pour entretenir cette romance face aux caméras. Dans le film j'ai eu l'impression que Katniss faisait moins semblant que dans le livre. 

Justement en parlant des sponsors, le film ne montrent pas assez l'importance de leur plaire pour la survie à l'intérieur de l'arêne. 

 

Vis à vis des détails supprimés il y a le principe des tesserae qui sont une preuve de plus de la sournoiserie et de la cruauté du Capitole. 

 

Concernant le temps à l'intérieur de l'arène, les affrontements durent plusieurs semaines dans le livre alors que dans le film ils ne semblent durer que quelques jours. C'est en tous les cas ce que j'ai ressenti. 

De plus, les créatures "surnaturelles" de l'arène (les guêpes tueuses, les chiens à la fin) sont des mutations génétiques crées par le Capitole dans le livre alors que dans le film elle semblent être virtuelles, issues d'un programme informatique. 

 

Je ne suis plus sûre mais il me semble que dans le film il n'y a pas d'explication de ce que sont les geais moqueurs. Je ne sais plus non plus si dans le film ils expliquent que les costumes de la cérémonie d'ouverture représentent chaque district (sa principale activité, par exemple les mines de charbon pour le 12). 

 

En règle générale, le film est moins cruel que le livre, moins violent.

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil